Comment reconnaître et que faire dans le cas d’une infiltration d’eau ?

La première victime des destructions occasionnées par l’entrée de l’eau dans son logement est l’occupant dudit logement.
Les dégâts des eaux font d’ailleurs partie des sinistres les plus déclarés en France. Ils sont causés pour la plupart du temps par l’infiltration des eaux de ruissellement. Ils peuvent également avoir d’autres causes comme les défauts d’étanchéité ou encore les problèmes de condensation. Quelle que soit leur provenance, ils entraînent des pertes sur le plan matériel et des fois sur le plan humain. Ce qui peut nécessiter un grand coût pour les réparations. Alors en tant que sinistré, comment faire pour être soulagé après cette catastrophe ?

 Quel est le lien entre infiltration des eaux et dégâts des eaux ?

On parle d’infiltration des eaux lorsque les eaux pluviales pénètrent dans les sols, les parois, les toits jusqu’à arriver à un débordement. Cette submersion cause des dangers (encore appelés dégât des eaux) aux fondations ainsi qu’à ses occupants.

Ainsi donc, on peut dire que les dégâts des eaux résultent des infiltrations des eaux. Alors, si vous êtes en présence de dégâts des eaux, que faire pour limiter ces dommages ? Dans ces conditions, il faut rapidement avertir votre compagnie d’assurance habitation puisqu’il s’agit d’un sinistre. La plupart des assureurs prennent en charge les détériorations surtout quand la pénétration de l’eau s’est faite depuis la toiture du bâtiment.

Comment reconnaître une infiltration des eaux ?

L’introduction des eaux dans un logement se reconnaît toujours par ces symptômes :

  • Les fissures au niveau des murs ;
  • L’humidité dans les pièces (salle de bain, chambre, salon, etc.) ;
  • Les trous dans les canalisations ;
  • L’obturation des gouttières ;
  • La présence des odeurs nauséabondes ;
  • La présence de champignons ;
  • L’apparition des taches de couleur jaune, brune ou blanche sur les murs ;
  • L’accumulation des eaux un peu partout dans la maison (sur la membrane, par terre, dans le plafond, etc.) ;
  • L’effritement de la peinture des murs ;
  • La perméabilité des toits.

Chacune de ces manifestations représente un dégât à déclarer. Ce dernier est classé parmi les catastrophes naturelles, car généralement il est causé par la pluie. Il faut de ce fait immédiatement contacter son assureur pour qu’il répare les conséquences de ce sinistre. Ceci peut paraître parfois très long. C’est pourquoi il est important de se faire accompagner. Alors, quelles aides en cas de sinistre catastrophe naturelle et quel est le rôle de l’expert d’assuré ?

L’expert d’assuré est un spécialiste dans la gestion des sinistres. Son rôle est de défendre les intérêts du sinistré auprès de son assureur. Pour cela, il va d’une part procéder à des négociations afin de faire obtenir à l’assuré, l’indemnisation qui lui est due. D’autre part, son intervention va raccourcir le processus administratif que parcourent les lettres de déclaration avant d’être traitées.

Ceci permettra à l’accidenté de vite obtenir gain de cause. Tout juste après que le sinistre ait eu lieu, l’expert d’assuré vient sur le terrain constater les avaries engendrées par ce dernier. Il met en place des mesures afin de limiter des destructions complémentaires. Il aide à constituer les dossiers à remettre à la société d’assurance et à l’expert mandaté. Aussi, en cas de refus de dédommagement, l’expert d’assuré entreprend les démarches nécessaires pour satisfaire son client.

Quand avertir l’assurance habitation pour une infiltration des eaux ?

Les infiltrations des eaux sont des phénomènes qui détruisent vos biens matériels et la construction de votre résidence. Pour une prise en charge efficace et rapide, vous devez informer votre assureur dans les 5 jours qui suivent le sinistre. Ceci peut se faire par téléphone, par courriel ou directement dans l’agence de l’assureur. Cette déclaration est représentée par une lettre avec accusé de réception.

Elle est composée de la description du sinistre, de l’état du mobilier, des torts causés à autrui, etc. Vous pouvez aussi joindre des photos de la catastrophe et les témoignages des voisins et sinistrés. Cela donnera de la crédibilité à votre demande et permettra aussi à l’assureur de mieux apprécier l’état des lieux.

Comment réparer une infiltration d’eau ?

Même si l’assurance habitation endosse la responsabilité concernant les réparations, ce n’est pas une raison pour la contacter à tout bout de champ. Vous devez chercher à résoudre le problème jusqu’à ce que cela vous dépasse. Pour cela, il faut commencer à déterminer la provenance de la pénétration de l’eau dans le logement, ensuite trouver les solutions adéquates pour l’empêcher de se propager.

Origine :

Ici, vous devez chercher à savoir si l’eau provient de l’extérieur ou de l’intérieur. À cet effet, prenez une feuille plastifiée ou un film alimentaire puis collez- le sur les endroits mouillés. Attendez pendant 2 jours pour avoir le résultat. Si l’eau pénètre la feuille alors cette dernière provient de l’extérieur. Il s’agit certainement d’une intempérie (tempête, pluie, humidité du vent).

Dans le cas contraire, vous êtes en présence d’un problème de condensation. Cela veut simplement dire que la maison ne bénéficie pas d’une bonne isolation thermique. Parfois cela provient des remontées capillaires. En contact avec un élément froid du bâtiment, la température froide de l’extérieur se transforme en liquide. Cette dernière quitte un sous-sol ou un sol et monte tout le long des cloisons.

Si le papier revient avec quelques taches de la matière sur laquelle il a été posé alors il s’agit d’un défaut d’étanchéité. Ce problème provient de la vétusté des murs (fendillés), des tuiles (cassées), ou de la porosité des matériaux (terre argileuse).

Solution :

Pour empêcher que l’eau de ruissellement ne s’infiltre prochainement dans votre logement, vous pouvez utiliser des produits hydrofuges de surface ayant un effet immédiat. Comme son nom l’indique, il rend les surfaces imperméables à l’eau. Vous devez l’appliquer en plusieurs couches sur vos tuiles, vos cloisons, les tuyauteries, les pierres, etc.

De plus, vous pouvez aussi effectuer des travaux de boiseries sur vos murs. Il s’agit d’un ouvrage de menuiserie qui consiste à revêtir les façades de bandeaux, de moulures, de bâtis. Ceux-ci permettent de blinder vos cloisons et de les rendre insensibles à l’eau. Pensez également à renforcer votre toiture en contactant un couvreur.

Par ailleurs, pour résoudre les problèmes de condensation, il suffit de bien ventiler votre appartement ou d’utiliser un antihumidité ou un anti-condensation.

Par contre, si vous êtes en présence d’un problème d’étanchéité, pensez à effectuer des travaux de rénovation.